Ligue de Blood Bowl – Journée #8 – Saison #3 –

Et c’est la huitième journée de notre Ligue préférée qui va rendre son verdict. Des Touchdowns ? Des Blessés ? Des retournements de situation dantesques à même de faire frémir Mémé Castagne ? Une intervention de Nuffle en direct sur Cabalvision ? 

Vous saurez tout !!! Car voici la Gazette ! Et, pour ne rien gâcher parce que l’équipe de rédaction est joueuse, une erreur MANIFESTE s’est glissée dans un tableau. On vous laisse chercher lequel, et nous le dire sur le serveur 😀 

Séparateur haut pour Blood Bowl

Résultats

Séparateur bas Blood bowl

F’est quoi le frogramme aufourd’hui ? Fefpère qui fa y afoir du fang !! 

Oh, un duel de Faurufs ! Rien que pour fa, fa vaut que fe renoufele mon abonnement ! 

Pour Rappel :

La Saison Régulière regroupe 14 équipes. Elle se joue en match Aller soit 13 rencontres et autant de journées.

Un Super Sunday est proposé par mois pour jouer 2 matchs avec une auberge espagnole. 

Les quatre meilleures équipes seront qualifiées pour les Playoffs et leurs matchs à élimination directe. 

Mindy Piewhistle

Compte rendu des matchs

Les Chiffres de la Journée

0

Touchdowns  !!!

0

Eliminations !!

Bons Baisers d’Atylwyth vs S.N.G.L

 

Les Elfes Sylvains se présentent avec un bilan très équilibré de 3-1-3 pour ce match. De leur côté, les Gobs affichent clairement leurs ambitions avec un bilan de 6-1-1. Mais on sait bien, du côté du coach Ayric, qu’un Danseur de Guerre peut faire des ravages. 

110 000 spectateurs se sont déplacés et ont sorti leurs binocle à verres fumés car le soleil est éclatant. De quoi gêner les passes ? 

Ce n’est pas le jeu que les SNGL ont choisi de développer. Tour 1, ils ont déjà infligé deux sorties au Bons Baisers et marquent en sur-nombre tour 8 ! Et bam ! Dans ta face de raffiné” crie un coach non identifié caché derrière un mont de sacs de pièces d’or destinés aux arbitres…

Les Elfes Sylvains répondent, eux, par du beau jeu et égalisent rapidement pour tenter de renverser le cours du match et d’aller chercher une victoire probante. Mais les sournoises (petites) peaux verts continuent leur entreprise de destruction. Bim ! Bam ! Boum ! puis TD tout 16. 

Les Gobs se pavanent comme des divas après leur victoire mesquine et leur coach file déjà vers le tanneur qui va vendre les goudises au logo de son équipe pour les Play off. Présomptueux ? Vous avez dit présomptueux ? Oui, car un Gob manque à l’appel… Philippe était resté seul sur le bord de touche, chargé en bière aux champignons…près du banc des Bons Baisers. On ne l’a plus revu. 

Jurassik Breakers vs Les Sacs à main

 

Duel d’Hommes-lézards ! Toute la Lustrie est en ébullition. Sur le papier, les équipes sont très proches: quelques Saurus blocage, des Skinks Glissade contrôlée pour faire les pénibles… 

Pourtant, les Sacs à main ont un bilan de 6-1-1, qui témoigne d’une belle position au classement général. 

Biteul n’a pas eu de chance et son bilan de 3-0-4 témoigne de ce que Nuffle est parfois joueur…

Quand Dam’s, le Champion en titre, arrive avec son blazer floqué d’un 3 géant et un tonneau d’offrandes pour le Mage Slann qu’il cache tant bien que mal derrière son banc, le message est clair et va déterminer le résultat. 3 comme le 3-0 qu’il va infliger sans aucun remord à son adversaire, comme le total des éliminations qui seront infligées au cours du match, comme le nombre de femmes éplorées qui se sont jetées à ses pieds une fois le coup de sifflet final donné. 

Pour les Jurassik Breakers, la J9 sera plus tranquille et permettra de reprendre des forces, c’est sûr. 

The Indomitable Gaulish vs Rage Against the Balloon

 

Alors… Comment ne pas avoir marqué ce match sur nos agendas d’une GROOOOOSSE pierre blanche ! Duel des frénétiques !! Mais oui ! 

Côté rouge sang glacé, nous avons FireDept, 5-0-2, qui sort d’une boucherie contre les Tout Doux. Les Gaulish sont horribles: des blocages, des frénésies, des griffes, des châtaignes, des Valkyries super stars… même les cochons ont des fans ! 

Côté rouge bouillant, nous avons Kanter, 3-0-4, au milieu de gué. Les comps tardent à tomber et les Guerriers enchaînent les blessures et autres morts stupides. Il manque toujours un petit quelque chose pour que ça tourne en sa faveur. 

Là, c’est le toss. Pour Les Indomitable Gaulish, qui se lâchent immédiatement et claquent deux sorties. Le reste est l’avenant et les Rage Against the Balloon doivent jeter des brouettes de dés pour tenir. Et même quand le porteur adverse tombe enfin, c’est pour que la déviation d’une passe renvoie le cuir vers un Norse démarqué qui peut marquer sans opposition. 

Pourtant Kanter avait choisi de faire confiance à un spécialiste en équarrissage, le célèbre Max, avec sa belle tronçonneuse. Mais il aura préféré ne pas réussir à l’utiliser puis sortir rapidement sur KO. 

2-0 pour les Gaulish qui se reprennent après leur défaite en J7.

Jim : On a parlé, dans la dernière gazette, de la série de bonus sanglant de Ktrl+K. Ca va tenir encore longtemps ? 

Bob : Ah... Tu parles toujours pas de mon concours de crottes de nez avec ces minus de la Ligue des Snot's ? 

Jim :  Heu... non. Toujours pas... Le compte-rendu du match est un peu plus bas. J'ai hâte de savoir ! 

Jim Johnson & Bob Bifford

Suicide Squad vs  Dwarf Samouraïs

 

Lors de son match précédent, Narce a demandé des efforts exagérés à ses Blitzers tacle pour aller chercher les adversaires Skinks. Il revient donc à du travail de base, sérieux et appliqué, contre les Nains du Chaos des Sparring Samouraïs. Comment bien placer son Ogre gardeux, contourner la ligne grâce aux blitzers pour amener du mouvement, créer un trou pour que les Receveurs s’infiltrent et soient un poison pour la défense adverse ou pour le porteur de balle. De ses doigts effilés, il caresse les poils de sa barbe tressée, l’entraînement est bon ! Pour la J9, les Gladus de Vag’ n’ont qu’à bien se tenir, les consignes sont claires: ne pas se focaliser d’emblée sur les gutters, casser les linemen et prendre l’ascendant physique en gardant TOUJOURS en tête de protéger la balle et d’éviter les bords de touche. 

On nous dit en Cabalvision qu’un coach venu de la campagne proche prodiguerait ses conseils à l’entraînement pour aider les Suicide Squad à progresser… Il nous faudra en savoir plus ! 

M.U.B.B.C vs Brutal Deluxe 

 

Sur son banc, Ktrl+K enrage ! Le match précédent a été un match nul, contre un coach vicieux qu’il supporte à peine. Les MUBBC se présentent donc sur le terrain d’entraînement avec la perspective de subir l’ire des joueurs mini peaux vertes du coach rageur. Les chariots se sont ainsi lancés dans des courses folles pour essayer d’écraser les spectres… intangibles, les bombardiers dans des lancers sournois pour mettre en pièces des zombies, qui régénèrent, les trolls pour pousser dans le public les golems de chair, qui ont stabilité… 

A la fin de l’entraînement, Ktrl+K était rassuré: “c’est bon, les Brutal Deluxe sont aussi incontrôlables que d’habitude”. On comprend mieux pourquoi l’essentiel de la caisse est utilisé pour faire venir des starplayers. 

Pourquoi tant d’application ? La J9 obnubile les pensées de Ktrl+K. Il va affronter un coach qu’il déteste, mais alors, au plus haut point. Les deux affrontements de la saison précédente ont créé une animosité immense, et son plan de jeu est prêt. Il louera les services de Morgh pour régler ses comptes ! Ah Ah Ah ! 

Dapper Vultures vs La Team Glandus 

Nouvelle édition d’un classique de la saison dernière avec Shalandar et Vag’ aux manettes, qui avait donné lieu des fosses bien remplies de skavens et à des touchdowns en nombre. Les équipes ont pris de l’expérience, les coachs aussi… Les Dapper vultures se présentent très diminués, mais sont renforcés par Karla von Kill qui a un objectif sur le match : dégommer le Rat Ogre ! Les glandus, de leur côté, sont au complet. Engagement des glandus qui cherchent le contre d’emblée et Nuffle leur sourit… Blitz ! Le ballon est trop loin pour le récupérer d’emblée, mais la pression est mise d’emblée. Catastrophe pour la noblesse derrière, qui manque le ramassage… et les Glandus marquent sur leur T1 ! Les 2 équipes se replacent de part et d’autre de la LOS, nouveau kick profond, nouvelle pression sur les vultures. Le cuir est cette fois ci ressorti sans trop de problème, et une bonne vieille cage est formée en milieu de terrain. Karla atteint presque son objectif avec le rat-ogre qui part KO, la noblesse profite d’un temps fort pour balader les skavens : poussée à gauche puis échappée à droite. Retour en catastrophe des gutters, seul un bloc héroïque à 2D contre permet de faire tomber la balle à quelques cases de l’en-but. Nouveau ramassage de la noblesse, belle séquence d’esquive d’un blitzer… qui finit par s’effondrer dans l’en-but. Renvoi du public et course effrénée des gutter qui marquent le 2-0 tour 8.

Les glandus reprennent la deuxième mi-temps en attaque, et enchaînent les KO chez les nobliaux, qui ne sont plus en mesure de défendre efficacement… 2 touchdown de plus pour les glandus qui réalisent un match référence et se replacent dans la course aux play off.

Les Tout Doux vs Le Culte de Chotec

 

Sur le pré, les Amazones du Culte de Chotec arrivent pimpantes et déterminées et voient les Tout Doux hisser ce qui reste de l’équipe après leur passage entre les mains des Indomitable Gaulish. Mmmmh.. N’y aurait-il pas dans leur présentation misérable une sombre manœuvre ? Certes, il manque un Blitzer Garde, mais on voit dans les yeux elfiques une envie d’en découdre… Coco ne se laisse cependant pas apitoyer et choisit de prendre le TOSS. Un kick profond oblige les Amazones à reculer et le compte-tour avance… en même temps que le tacle-châtaigne adverse envoie des KO à tours de bras… ce qui oblige l’équipe à prendre des risques le long de la ligne de touche. Les Tout Doux en profitent et réussissent à récupérer le cuir et contrer Tour 8. 

Sur leur attaque, les Elfes Noirs choisissent de marquer vite, après un mouvement de transmission rapide, pour essayer d’aller chercher le bonus offensif. L’Asticot est-il trop ambitieux ? Un kick “pourri” pour la réception des Cultistes de Chotec rend l’hypothèse jouable, d’autant que les blessures s’accumulent. Tour 16, c’est le 3-0. 

6 bonus défensifs ! Non mais comment les fans peuvent-ils tolérer pareille situation ? et 17 TD seulement !!! Mais que font les arbitres véreux ? Que font les commissaires corrompus ? 

Je parie que Cabalvision ne s'est occupée que des droits issus des deux grandes recontres attendues par les fans: le duel de frénétiques et le duel de Saurus...

Mindy Piewhistle

Séparateur haut pour Blood Bowl

Classement des équipes

Séparateur bas Blood bowl

Analyse du classement

Un Match, n’est jamais perdu tant qu’il reste un Joueur sur le Terrain. 
Daroule Bonpied, Coach des All’MouMoot après sa 467 défaites consécutives.

17 TD marqués, mais surtout 3 bonus offensifs grâce à Dam’s, L’Asticot et Vag’. Merci pour le beau jeu !

27 éliminations infligées avec 6 bonus sanglant. Et toujours une superbe série en cours pour Ktrl+K !

Les quatre qualifiés potentiels à ce stade de la saison sont: L’Asticot en première place avec 33 points, Ktrl+K en second avec 32 points, suivi d’Holsten et FireDept qui se maintiennent dans le quatuor de tête avec 29 points. Le cinquième est à 26 points, ça tremble dans les casques !

 

Remarquons un fait intéressant: toutes les équipes maintiennent leurs positions respectives à l’exception des Gaulish qui passent de la 4ème place à la 3ème ex-aequo. C’est la première fois de la saison que tout est aussi statique. Un tournant dans la saison ?

 

A ce moment de la saison: 

  • meilleure attaque: les Tout Doux avec 19 TD marqués.

  • meilleure défense: les Tout Doux avec 2 TD encaissés. 

  • plus violent: les Indomitable Gaulish avec 26 éliminations.  

 

Le résultat du jour concerne le match Jurassik Breakers vs Sacs à main. Quel délice d’assister à un match miroir. C’est toujours une occasion rare que les coachs n’abordent pas tous de la même façon. A ce jeu-là, Dam’s a su tirer son épingle du jeu.

Jim : Tu sais que j'ai réservé tout la semaine pour suivre les matchs de la J9 à venir ? 

Bob : Tu vas encore t'installer dans les vestiaires des pom-pom girls et les épuiser comme tu l'avais fait en J2 de la saison 2 ? 

Jim : Non, non, pas du tout. Et je ne vois pas de quoi tu parles... 

Bob : Ah, je vais regarder le programme, alors. 

Jim Johnson & Bob Bifford

Séparateur haut pour Blood Bowl

LA Prochaine Journée

Séparateur bas Blood bowl

Au programme, mesdames et messieurs, une superbe journée de BloodBowl: les Tout Doux, 1ers, contre les Brutal Deluxe, 2èmes. Les SNGL, 4èmes, contre les Sacs à Main, 5èmes. Le rookie de l’année et son Suicide Squad, 6èmes, contre la Team Glandus, 7èmes. 

Séparateur haut pour Blood Bowl

Le Coach de la Journée

Séparateur bas Blood bowl

 Face à nous, le vil, le fourbe, l’abominable : j’ai nommé L’asticot ! Outre son insolente réussite à Blood bowl malgré un manque criant de talent, on dit qu’il prends plaiir à Martyriser les coachs les moins aguerris… qu’a-t-il a dire pour sa défense ?

la présentation du menestrel

Doucement je me prépare, j‘ai chaussé mes crampons noirs,

Et plus cette saison avance, les furies entrent dans la danse.

Le tibia craque encore et sous ma dague son ulf est mort.

Et les craintes qu’il a s’amplifient : il sait que le match-up est pour lui

Tout bas je lui murmure, mon dicton préféré, c’est sur :
“Il n’y a qu’un enjeu maintenant : Sauver ton équipe pour la fin de saison !”

10 questions pas toujours très malines

Avant de venir jouer à Libourne, tu as passé 2 ans chez les Pilous, réputée comme une “grosse ligue”, très compétitive. Quel est ton sentiment sur la ligue Libournaise, et comment vois-tu l’avenir ?

L’asticot: L’ambiance du Dragon m’a tout de suite plu. J’ai aimé l’accueil reçu, l’organisation des Super Sundays, très conviviaux, et la gazette m’a éclaté ! Il y a une belle base pour former un groupe de potes, vrai socle d’une communauté.  

L’année dernière, tu as roulé sur ta poule. Cette année, c’est toute la ligue qui est devenue ta victime… sur quels atouts t’appuies-tu pour enchaîner les victoires ?

L’asticot : Je réfléchis à mon plan de jeu en amont, parfois plusieurs semaines. J’ai un côté “obsédé” par ça  😅

Qu’est ce qu’il te reste comme points faibles ? On les a pas beaucoup vus, on est curieux…

L’asticot : Je manque d’expérience sur le jeu en général, les différents rosters. Il m’arrive encore de faire de bonnes grosses erreurs de débutant. 

Le style de jeu “l’Asticot”, c’est quoi au fond ? Histoire qu’on sache comment te battre…

L’asticot: Je ne le sais pas moi-même. Pour l’instant, je teste différents rosters pour le trouver 😃. Un élément certain, c’est le côté de ne rien lâcher jusqu’au bout. 

On entend beaucoup dans la ligue ” quand tu joues contre l’Asticot, tu apprends beaucoup… dans la douleur” : es-tu un sadique refoulé, ou un adepte de la pédagogie spartiate ?

L’asticot: Clairement le second. Pour MAGIC, VTES ou BLOOD BOWL, j’ai appris avec de très bons joueurs à qui je demandais de me prendre au sérieux. Jouer à fond, c’est respecter son adversaire, je trouve. 

Un petit pronostic sur la finale ?

L’asticot : Vag’ contre lui-même ! Ah ah ah !!! 

Tu es un grand spécialiste de l’analyse des match-up, qui te sont malheureusement toujours défavorables… peux-tu nous en dire plus ?

L’asticot : Ce n’est pas compliqué. Tout est dans l’art de la mouine, la chouine, y’a plein de noms. 

Tu es un joueur régulier de tournoi, et on sent que tu as envie de développer une “team Libourne”… quels conseils pour ceux qui veulent se lancer ?

L’asticot : Avoir envie, bien maîtriser son roster, connaître correctement les règles, et chercher des potes avec qui bouger. Ca soude énormément un groupe. 

Morts Vivants l’année dernière, Elfes Noirs cette année, Bas-Fonds à venir… A quand l’Asticot en minus, pour un peu de challenge ?

L’asticot : Je pourrais jouer en Snots, mais je trouve ça hyper fort. Pour l’instant, je cherche à apprendre les rosters les plus joués pour ma culture BB, sachant que je cherche surtout mon style propre. 

Des sources bien informées nous ont indiqué t’avoir entendu pleurer et cauchemarder régulièrement, avec 2 mots marmonnés entre tes sanglots : “doom diver” : peux-tu nous en dire plus sur ce traumatisme ?

L’asticot : Heu… Il n’y en a pas, en fait. En demi-finale, considérant que ce positionnel était un danger particulier, je l’ai chassé jusqu’à l’éliminer. Le traumatisme est venu de gobs standards complètement chatards ! Et là, oui, c’était un vrai CAU-CHE-MAR !!!

Rare image de l’asticot expliquant le concept de “match-up défavorable”

Séparateur haut pour Blood Bowl

LE petit mot des commissaires

Séparateur bas Blood bowl

Chers participants acharnés de la ligue Blood Bowl, Alors que nous franchissons la ligne du huitième jour de cette saison palpitante, nous ne pouvons ignorer les péripéties qui ont jalonné notre parcours. Un de nos braves commissaires a décidé de faire un touchdown hors du terrain, laissant derrière lui un sillage de dés et de règlements. Cependant, tel un joueur skaven esquivant les tacleurs, nous avons des remplaçants prêts à prendre la relève et à insuffler une nouvelle énergie à notre ligue. Bien que la tension soit palpable, n’oublions pas que le Blood Bowl est avant tout un spectacle, un mélange de compétition féroce et de rires.

Que vos jets de dés soient toujours en votre faveur !

Les commissaires, anciens et nouveaux.